Le Président de la République , René Préval, a publié le mercredi 7 juin , l'arrêté convoquant le peuple en ses comices, le dimanche 11 juin, pour le premier tour des élections dans la Grand'Anse.

Ces élections avaient été renvoyées par le Conseil Electoral Provisoire dans cette région du pays suite à des actes de violence enregistrées entre partis rivaux des semaines avant la tenue des élections du 21 mai .

Le peuple aura à élire deux (2) sénateurs pour le département de la Grand'Anse onze (11) députés, des maires et des CASECS.

Parallèlement , l'arrêté concerne également l'organisation d'élections à Maniche dans le Sud ou la population devra élire un (1) député , un (1) conseil municipal et des membres de collectivités territoriales. A souligner qu'aucun des principaux partis politiques de l'opposition ne participeront à ces élections. Ils affriment que ces compétitions électorales seront organisées encore une fois en faveur du parti politique de l'ex-président Jean Bertrand Aristide , Fanmi Lavalas. Cependant, les représentants des Bureaux Electoraux ( BED) de la Grand'Anse ont affirmé que sept (7) organisations politiques participeraient aux élections mais n'ont pu citer que Fanmi Lavalas et le KOREGA /Escamp ( deux (2) partis de sensibilité Lavalas).

Si l'opposition s'apprête à boycotter, cependant la lutte s'annonce ardue entre Fanmi Lavas et le KOREGA/Ecamp. Ce dernier est un parti local de tendance lavalassienne qui entend garder sous son contrôle la région de la Grand'Anse.