Des tirs par balles contre un autobus transportant des passagers a entraîné la mort de six haïtiens et un dominicain dans la province de Montecristi en République Dominicaine.

Cet incident, relaté par la télévision dominicaine, est survenu après que le chauffeur ait refusé d'arrêter son véhicule et poursuivit son chemin, malgré l'interdiction qui lui avait été faite par les membres des forces armées présents sur place. Cet incident qui a eu lieu près de la frontière haïtiano-dominicaine, n'a pas été élucidé par les autorités locales.

La mort de ces Haïtiens met en cause des membres des Forces Armées dominicaines. A la suite de cet évènement, l'organisation des Droits Humains, Amnesty International, a condamné l'action des militaires dominicains et a souligné de nombreux cas d'assassinats par des militaires dominicains.

Les Etats-Unis ont suspendu un programme d'aide destiné à la police dominicaine, suite à l'augmentation systématique d'abus et d'exécution de gens suspects. L'on dénombre en outre, pour l'année en cours, environ 70 exécutions extrajudiciaires. 221 cas ont été enregistrés en 1999.